Remaniement : on prend les mêmes (ou presque) et on recommence

Auteur(s)
Xavier Azalbert, France-Soir
Publié le 13 août 2023 - 12:30
Image
Macron
Crédits
F. Froger / Z9, pour France-Soir
Bis repetita non placent.
F. Froger / Z9, pour France-Soir

ÉDITO - Souvenez-vous. Quand, lors de son premier mandat, Emmanuel Macron avait remplacé au poste de ministre des Sports Laura Flessel, l'escrimeuse double médaillée d'or aux JO, par Roxana Maracineanu, la championne olympique de natation, nous avions été nombreux à penser qu'il s'agissait là en réalité d'un coup d'épée dans l'eau. Autrement dit, de la poudre aux yeux. Précisons, de perlimpinpin en l'occurrence, cette poudre.

Le remaniement ministériel, opéré jeudi 20 juillet 2023, a beau avoir été davantage substantiel, il n’en est pas moins un nouveau jeu de chaises musicales, qui présente l’avantage de faire bénéficier quelques copains supplémentaires du fameux dicton "ministre un jour, ministre toujours". À savoir : l'émolument substantiel de retraite pleine cumulable avec les autres, dont tout ministre bénéficie s'il a été en fonction six mois minimum. 

En effet, premièrement Élisabeth Borne est maintenue au poste de Premier Ministre, ceci alors que sa disparition du Gouvernement aurait été applaudie aussi chaleureusement qu'elle a été huée avec véhémence lors de ses derniers déplacements en France. Et pareil au Parlement. 

Et deuxièmement, les Français ont beau être nombreux à être hypnotisés par la tenue, l'année prochaine, en France, des Jeux Olympiques, les Messieurs et Dames qui remplacent les ministres sortants, leur inspirent-ils autant confiance que Kaa, le serpent du Livre de la Jungle

C'est en tout cas ce que j’ai pu constater en sondant les gens autour de moi et mes connaissances : il y a de moins en moins de macroniens "radicalisés". Donc peut-être que ceci explique un peu cela. Et que ce sondage ad hoc n'est guère plus représentatif, véritablement, de la réalité, qu'une affirmation péremptoire d'un "expert" de BFMTV. 

Mes collègues de la rédaction de France-Soir se sont affairés à vous commenter ce remaniement ministériel de manière sérieuse alors je vais tenter ici de le faire avec humour. Cela en y alliant tout de même quelques petites indications, d'avis issus d'éléments de faits patents. 

Exit François Braun parce que, c'est vrai, il s'est montré rasoir.  Une phrase au poil, dixit un coach en jeu de mots foireux, mais celle-ci, il fallait que je la fasse ! Ce à quoi, imprésario qu'il est aussi de la Compagnie Créole (une information toutefois à vérifier), il me demande d'ajouter que, barbant qu'il s'est montré comme un douanier, François Braun a été remplacé quant à lui par Aurélien Rousseau. 

D’après Jean Lassalle, le remplacement de Jean-Christophe Combe par Aurore Berger a été décidé au lever du jour.

Selon Hugh Hefner, ce n'est pas parce qu'elle a posé dans Playboy que Marlène Schiappa a été remplacée par une Isabelle avec qui, à l'occasion, grande voyageuse qu'elle est, pourra aller passer un Week-end à Rome, avec ou sans Étienne Daho.

Non. Si notre autoproclamée icône du libertinage, auteur de l'inénarrable chef-d'œuvre Osez l'amour des rondes s’est retrouvée à faire banquette, c'est parce que dans sa gestion du Fonds Marianne elle aurait été un peu trop solidaire avec quelques amis dans le besoin. Et parce qu'à cette occasion, certes elle a donc fait dans le social, mais par contre, oh ça non ! Lilly  Marlène n'a pas fait dans l'économie : deux millions et demi d’euros.

Ces euros ont fait des heureux. Néanmoins, comme Lino Ventura le fait remarquer fort à propos dans Ne nous fâchons, à un Michel Constantin qui vient de faire une mauvaise blague :

"Je ne critique pas le côté farce, mais côté fair-play il y aurait peut-être à redire."

Ensuite, d'après cette fois un Alain Delon qui s'y connaît, car il a interprété le rôle phare du film, espérons que l'éviction de Monsieur Klein ne procède pas de l'antisémitisme qui monte, paraît-il, dans la ville, lui qui en était le ministre délégué. 

Définitivement de retour aux Antilles où "il tape sur des bambous et ça lui fait du bien", Philippe du même nom (toutattaché) confirme. Des Antilles où, par contre, il n'aura plus le loisir de croiser Jean-François Careno. En tout cas pas dans l'exercice de ses fonctions de ministre de l'Outre-mer. En effet, celui-ci a été remplacé par un autre Philippe, dénommé lui Vigier, un député centriste "dont les élus locaux pointent du doigt son manque d’expertise sur les territoires et cette nomination soudaine, après la présentation d’un plan pour les territoires ultramarins", a-t-on pu lire dans 20 Minutes, une information dès lors également à vérifier. Et plutôt deux fois qu'une, me souffle André Bercoff  ! 

Honte à ceux qui se réjouissent de l'éviction de Pap Ndiaye, exclu de l'Éducation nationale parce que, affirment-ils, de projets de cours d’éducation sexuelle "explicitement avancés" dès la maternelle, donnés à nos enfants par des personnes ayant pour unique vêtement un truc en plumes tellement indécent, que même Line Renaud, maton dit, pourrait réclamer leur incarcération. Honte à eux et tant mieux si ça les choque, que le susnommé Emmanuel Macron l'a nommé, là, Ambassadeur de France auprès de l'Europe : tout le monde a droit à une seconde chance, que diable ! 

D'ailleurs, j'ajoute ceci, à l'attention cette fois de ceux qui à l'inverse affirment que son remplaçant, Gabriel Attal, ne pourra pas faire pire : Ah bon ?! 

Ex-ministre pour les personnes handicapées, Geneviève Darrieussecq a été remplacée, non pas par un Numide ("Il ne faut jamais parler sèchement à un Numide", Astérix : le domaine des dieux), mais par Fadila "Khattabi" : au scrabble ils y perdent un peu.   

Ex-secrétaire d'État à la jeunesse et au service universel, Sarah El Haïry jaune d'avoir été remplacée par une Prisca Thévenot, un patronyme autour duquel, désolé, je n'ai trouvé aucun pet de l'esprit digne de figurer ici. Pareil pour Patrice Vergriete, nouveau ministre du logement et Bérangère Couillard ministre de l’Égalité homme-femme.

Chapeau l'artiste, placer comme ministre de l'Égalité homme-femme une dénommée Couillard, en ces temps de wokisme imposé comme norme par Emmanuel Macron : il fallait oser !

Quant à Thomas Cazeneuve, nouveau ministre délégué auprès du patron de Bercy, l'inamovible Bruno Lemaire, membre du conseil d'État, ex-directeur de l'Agence Régionale de Santé (ARS) pour l'Île-de-France, ex-directeur de cabinet d’Élisabeth Borne, il a pour sœur une Marguerite Cazeneuve qui est l'épouse d'Aurélien Rousseau, nouveau ministre de la Santé.

Madame a été directrice de l'assurance maladie, et surtout conseillère de Jean Castex et d'Emmanuel Macron pour la réforme des Retraites. Et son beau-frère, Pierre Cazeneuve, lui aussi a été conseiller à l’Élysée, et il est maintenant député dans la 7e circonscription des Hauts-de-Seine. 

Bref, une famille formidable emblématique de l'endogamie* dont la Macronie peut s'enorgueillir. (1) 

*"Endogamie : nom féminin. SOCIOLOGIE : obligation, pour les membres de certaines tribus, de se marier dans leur propre tribu (opposé à exogamie)."

À LIRE AUSSI

Image
meloni ursula von der leyen
Giorgia Meloni : un peuple averti en vaut deux
ÉDITO - "Un homme averti en vaut deux", dit l'adage. Ce qui devrait fonctionner aussi pour les peuples. Dès lors, il me faut revenir un instant sur Giorgia Meloni, la ...
11 août 2023 - 15:30
Opinions
Image
tempête
Sans bon sens, "cent" devient "c'en est trop", à s’en faire un sang d’encre
ÉDITO - Après François Hollande et son tristement célèbre "les sans-dents", après Nicolas Sarkozy et ses coups de sang façon "casse-toi pauv’con", Emmanuel Macron nous...
03 août 2023 - 19:30
Opinions
Image
Macron
Le bilan des 100 jours 100% objectif qu'Emmanuel Macron ne fera jamais...
ÉDITO - Vous vous en souvenez certainement ! Lors de son allocution du 18 avril 2023, Emmanuel Macron avait déclaré ceci : "Nous avons devant nous 100 jours d'apais...
01 août 2023 - 00:07
Opinions

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Hollande
François Hollande, président belliqueux, mais adepte du scooter
Entre théories politiques floues, promesses électorales non tenues et un penchant pour l'action militaire “à mi-chemin", François Hollande aura été plus souvent à la t...
13 juillet 2024 - 12:16
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.