Presse et médias face aux affaires : le silence des agneaux

Auteur(s)
Xavier Azalbert, France-Soir
Publié le 23 juin 2023 - 15:45
Image
loup et agneaux
Crédits
Image par Enrique de pixabay.com
Pour que les agneaux se retournent contre le loup, que faire ?
Image par Enrique de pixabay.com

ÉDITO - LAgence France Presse (AFP) (1) et les médias dominants sont régulièrement subventionnés par l’État, à hauteur de centaines de millions d’euros (2). Est-ce le cas pour garantir leur survie, du fait que les lectorats fuient désormais les titres qui privilégient un traitement de l’information de plus en plus prévisible, sans relief et parfois trompeur ? Ou s’agit-il simplement du désir de l’exécutif de s’assurer d’une certaine mainmise à leur encontre ? Permettez une autre hypothèse : faire plaisir, dans le cas de la presse privée, à quelques milliardaires bienheureux.

Dans tous les cas, ni l’AFP, ni les médias mainstream n’évoquent les affaires qui cernent la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen. Pas plus qu’ils ne parlent de la condamnation du Monde pour concurrence déloyale par dénigrement envers France-Soir. Ou de la mise en examen du président de l’AFP Fabrice Fries.

Voici pourtant des informations d’intérêt général, qui intéressent tous les citoyens. 

La plainte contre Von de Leyen est en cours d'instruction. Elle vise les infractions dont la présidente de la Commission européenne se serait "manifestement" rendue coupable : entente, prise illégale d'intérêts, détournement d'abus de biens sociaux et recel d’information.

Le tribunal n’est pas à même de nous donner des informations à ce sujet alors le plaignant Fréderic Baldan a engagé une seconde procédure en référé afin de faire respecter ses droits. 

Si je dis "manifestement" coupable, c'est parce que Mme von der Leyen s'est elle-même autorisée (une "auto-autorisation"...) à ne pas rendre publics les contrats portant commande de 4 milliards de doses de vaccins anti-Covid (dix fois la population totale de la Communauté européenne), contrats qu'elle a passés avec Pfizer, sans consulter le Parlement, outrepassant les droits associés à son mandat.  

Et ceci a été réalisé en vantant les mérites de l’analyse du bénéfice-risque d’un produit en phase expérimentale sans qu’à ce jour, à savoir donc trois ans plus tard, on ne sache ce qu'il y a véritablement dans ce soi-disant vaccin (avec plusieurs proximités troublantes, y compris familiales, avec les industriels et autres entreprises du secteur pharmaceutique qui ont participé à leur développement et commercialisation).

Nous, citoyens, avons signé nos "auto-attestations" durant les deux confinements. Nous nous sommes "auto-autorisés" à sortir de chez nous, une heure par jour. Est-ce que nous avons donné l'idée à Mme von der Leyen, de "s’auto-autoriser" à ne pas fournir à la justice, les textos qu'elle a échangés avec le PDG de Pfizer, aux termes desquels ses contrats auraient été négociés et signés ?

Et à ne pas expliquer pourquoi ils ont été assortis d'une immunité totale (tant pénale qu'économique) pour le fabricant et pour les membres de la Commission européenne et des gouvernements qui ont imposé ces injections, dont les potentiels effets secondaires graves scientifiquement avérés sont encore niés, dans leurs pays respectifs ? Ou encore à ne pas rendre transparent le prix ou la composition de ces produits dont on ignore tout, rappelons-le encore ? 

Par le passé, tout ceci aurait mené directement à la suspension de ce genre produits pharmaceutiques développés à la va-vite.

Alors pourquoi, plutôt que d'en parler, l'AFP et des médias subventionnés (donc affiliés à un État) préfèrent-ils le silence ? Parce que ce sont des agneaux. Des serviteurs vils et zélés de ceux qui sont au pouvoir. En lieu et place de se comporter en chien de berger, qui donne l'alerte dès que le troupeau est en danger, ils enfument ceux que nos dirigeants estiment être leur bétail électoral et crient du côté des loups de Big Pharma 

Grâce aux manquements répétés, pour ne pas dire la faillite continuelle, dans l’exercice primaire de sa mission d’informer, de l'AFP et des médias subventionnés, l’exécutif sans contradiction, sans Quatrième pouvoir réel, se retrouve en roue libre, méprisant comme jamais.

Cet aveuglement, cette politique de l'autruche qu'ils s'appliquent avec le souhait que les citoyens en retour se comportent comme des moutons, ne concerne pas uniquement l'affaire Ursula von der Leyen.

Voici, liste non exhaustive, quatre sujets à propos desquels ces suiveurs refusent de communiquer : 

Et ce sont ces oiseaux de mauvais augure qui osent traiter de "complotistes" tous ceux qui déduisent de ce silence et du refus d'Ursula von der Leyen à démocratiquement livrer ses SMS, qu'il y a anguille sous roche ! 

La justice française n’est pourtant pas 100% à leur botte. En effet, en janvier 2023, le tribunal administratif de Paris a suspendu la décision de la CPPAP de ne pas renouveler l’agrément de France-Soir.  Et ce 19 juin, le Tribunal de Commerce de Paris a condamné Le Monde pour concurrence déloyale par dénigrement. 

De plus, des soignants ont été réintégrés après décision de justice avec leur paie. La roue tourne. Pour que les agneaux se retournent contre le loup, ils doivent apprendre à ne plus avoir peur et à savoir collectivement montrer les dents. Pour cela, ils ont besoin d’une information libre et indépendante. 

Notes : 

(1) En 2019, l’État a versé à l’AFP une subvention de près de 125 millions d'euros. Il a également payé 20,5 millions pour ses abonnements à divers services de l'Agence France-Presse.

(2) Voir aussi : Annonce aide de 30 millions d’euros aux éditeurs de presse, communiqué de presse du ministère de la Culture du 14 décembre 2022.

À LIRE AUSSI

Image
Coluche
À quand le nouveau Coluche  ?
ÉDITO - On l'attend tous. On espère tous, jusqu'ici en vain, à chaque fois qu'un humoriste est catalogué "corrosif" sur les sujets sensibles, que ça y est, enfin on ti...
21 juin 2023 - 14:00
Opinions
Image
Guerre et paix
Guerre et Paix
ÉDITO  - Il est fort probable que des "experts", équivalents de François Fraisse à la médecine (1) en analyse géopolitique, ne vont pas manquer d'affirmer que mon prés...
06 juin 2023 - 17:15
Opinions
Image
doigt
Montrons du doigt les pollueurs de l’info
ÉDITO - Et si on appliquait le principe du “pollueur-payeur” à l’information ? “Ne touche pas ça !” Combien de fois un parent a dit à son enfant de ne pas toucher t...
15 juin 2023 - 19:30
Opinions

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Hollande
François Hollande, président belliqueux, mais adepte du scooter
Entre théories politiques floues, promesses électorales non tenues et un penchant pour l'action militaire “à mi-chemin", François Hollande aura été plus souvent à la t...
13 juillet 2024 - 12:16
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.