La préfecture de la Vienne supprime l’obligation de contrôle d’un pesticide dans l’eau potable

Auteur(s)
France-Soir
Publié le 13 juin 2024 - 14:03
Image
eau potable
Crédits
Pixabay
Pixabay

Les arrêtés ayant, jusqu'à maintenant, obligé au contrôle des niveaux de chlorothalonil dans l’eau potable ont été abrogés par la préfecture de la Vienne comme le rapporte France-Bleu. Le fongicide vient en effet de perdre son classement de substance réglementée pour la consommation humaine selon le choix des autorités sanitaires.

L’Agence de sécurité sanitaire (ANSES) vient de déclasser le chlorothalonil en ne le considérant plus comme un produit essentiel à surveiller. Tandis qu’il est reconnu comme potentiellement cancérigène par l’Union européenne et interdit en France depuis 2020, la conclusion surprend, dans la mesure où il est régulièrement retrouvé dans l’eau potable de la Vienne et des Deux-Sèvres.

En raison des niveaux de concentration excessifs détectés dans l'eau du robinet en Vienne, la préfecture avait émis deux arrêtés : l'un permettant un dépassement des limites de fongicide, et l'autre obligeant les producteurs d'eau à prendre toutes les mesures nécessaires pour réduire ces quantités. Cependant, les syndicats de gestion de l’eau tel Eaux de Vienne avaient alerté sur l’incapacité qu’ils rencontraient à traiter ces résidus. Obtenant gain de cause, le fongicide cesse à présent d’être recherché dans la composition de l’eau potable. Selon les dernières considérations sur cette substance, elle n’est d’ailleurs plus considérée comme dangereuse pour la santé.

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Hollande
François Hollande, président belliqueux, mais adepte du scooter
Entre théories politiques floues, promesses électorales non tenues et un penchant pour l'action militaire “à mi-chemin", François Hollande aura été plus souvent à la t...
13 juillet 2024 - 12:16
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.