Un industriel français fait de l’ombre aux Marocaines sur le marché de l’huile d’argan

Auteur(s)
France-Soir
Publié le 06 juin 2024 - 11:20
Image
Arganier
Crédits
Pixabay
Pixabay

Le business du Maroc, l’huile d’argan, qui profitait d’une image « équitable » grâce aux coopératives féminines marocaines, est aujourd’hui menacé par l’industriel Olvea qui récupère les parts de marché selon une enquête de Reporterre.

La précieuse huile, découverte en France dans les années 90 pour ses bienfaits, profite finalement aux marques cosmétiques européennes et étasuniennes. La réputation de l’huile est liée à l’image bienveillante dont elle bénéficie, grâce aux coopératives féminines, travaillant à l'ancienne, qui détiennent ces marchés. La multinationale française Olvea viendrait briser le mythe. Avec 70% du marché face aux 621 coopératives du secteur, la concurrence est écrasante et vient supprimer des emplois du côté marocain.

Entre 2008 et 2013, les parts du marché du secteur se sont tout simplement inversées entre le secteur coopératif et le secteur privé.

« Les coopératives de production d’huile ont maintenu leur volume d’huile de l’ordre de 240 tonnes, ce qui représentait 80 % des exportations en 2008, mais seulement 18 % en 2018 [les dernières données disponibles]. Le secteur privé est devenu dominant, principalement avec l’arrivée d’un acteur international, concomitamment à l’augmentation des volumes » assure Lucie Polline, autrice d’un mémoire de mission professionnelle en 2018.

L’acteur dominant désigné n’est tout autre qu’Olvea. Depuis 2015, la courbe s’infléchit et les exportations plafonnent. En 2021, 1 202 tonnes étaient exportées, après avoir été de 1 348 tonnes en 2019. En raison du surpâturage et des cultures intensives, les capacités de culture se tendent, on atteint les limites de la forêt. La sécheresse accrue aurait aussi sa part à jouer. Privant de pâturages les troupeaux de dromadaires, ces derniers se retrouvent à s’approcher de l’arganeraie, et les mène à faire des dégâts dans les cultures en venant consommer les feuilles et branches d’arganiers.

La concurrence avec d'autres cultures sur un modèle intensif pose également problème. Ces cultures abaissent le niveau des nappes phréatiques et viennent s’étendre sur l’arganeraie de la région d’Agadir, les arganiers doivent chercher l’eau toujours plus profondément, mettant les arbres en péril.

Malgré la suppression d’une dizaine de coopératives féminines marocaines, de nouvelles coopératives se créent. Dans la région de Sidi Ifni et de Guelmin, ce sont des coopératives uniquement dédiées au concassage qui voient le jour. Cependant, cette activité est passée entre les mains des grands industriels, qui ont toujours sous-traité le concassage des noix d’argan, unique étape de la production qui échappe à la mécanisation.

« Nous sommes devenues des coopératives de services. On nous amène les fruits et nous ne faisons plus que le concassage pour Olvea. » témoigne de manière anonyme la présidente d’une coopérative dans la région d’Ameskroud.

La multinationale française Olvea s’est d’abord développée dans l’huile de poisson au moment de sa fondation, en 1929. D’abord intéressée par la riche présence de sardines dans les eaux marocaines en 2005, deux ans plus tard la société développe Marogania, une unité d’extraction d’huile d’argan à Agadir. Un ensemble nommé aujourd’hui Olvea Morocco et qui coche toutes les cases requises du bio et du durable pour vendre en Europe avec une image positive.

 

À LIRE AUSSI

Image
ocean pollué
Une carte permet de suivre le déversement des déjections humaines dans les océans
Une étude parue dans la revue PLUS ONE signale chaque année le déversement des déjections humaines dans les océans. Ces déversements ajouteraient environ 6,2 millions ...
03 juin 2024 - 15:26
Société
Image
Everest
L’Everest secoué par une nouvelle polémique après de dangereux embouteillages
Ce sont deux alpinistes qui ont cette fois-ci trouvé la mort au sommet de l’Everest, au Népal. Depuis 30 ans, le nombre de candidats pour cette ascension mythique n’a ...
29 mai 2024 - 11:00
Société
Image
la seine
Ce « polluant éternel » discret qui contamine pourtant la Seine et les fleuves européens
Le Réseau européen d’action contre les pesticides a mené une vaste étude sur le continent afin d’évaluer la présence de l’acide trifluoroacétique dans nos cours d’eau....
27 mai 2024 - 15:44
Société

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Hollande
François Hollande, président belliqueux, mais adepte du scooter
Entre théories politiques floues, promesses électorales non tenues et un penchant pour l'action militaire “à mi-chemin", François Hollande aura été plus souvent à la t...
13 juillet 2024 - 12:16
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.