La Finlande dissuade les jeunes de faire la fête sur les plages en diffusant de la musique classique

Auteur(s)
France-Soir
Publié le 10 juin 2024 - 14:41
Image
Espoo
Crédits
Unsplash
Espoo en Finlande
Unsplash

La Finlande met en place la manière douce pour éloigner les jeunes de ses plages en diffusant de la musique classique. Afin de limiter les dégradations des plages chaque année avec les fêtes de la fin d’année scolaire des jeunes, la police finlandaise a mis en place une solution étonnante. En effet, pour les repousser, il n’y aurait rien de mieux que de diffuser de la musique classique, comme en témoigne le site finlandais Yle News dans une information repérée par Courrier International.

La deuxième plus grande ville de Finlande, Espoo, est célèbre pour ses îlots rocheux et les plages de sable qui les composent. Elles sont tout particulièrement affectionnées par les jeunes qui peuvent venir faire la fête, sans être normalement embêtés. Cependant, la colère gronde en raison des traînées « de détritus et de verre brisé [laissés] dans leur sillage ». De quoi marquer leur passage sur la plage d’Haukilahti, prise d’assaut par les lycéens.

Alors, la police finlandaise a trouvé une « méthode peu conventionnelle » pour contrer cette problématique. En effet, il s’agit ni plus ni moins que de diffuser « de la musique classique par les haut-parleurs [...] non-stop de 18h30 à 23h30 ». Une méthode éprouvée, qui « fait ses preuves à Espoo depuis six ans » confirme un agent du service de police de l’Uusimaa, la région administrative dont dépend Espoo. Cette façon de procéder permettrait de « maintenir les jeunes hors de l’eau » et dissuade les jeunes de passer leurs soirées sur la plage.

En ce sens, la sécurité serait assurée parce qu’il est préférable pour la police de « garder les jeunes sur la terre ferme » comme de garantir pour les familles venues nager le matin d’avoir une plage propre.

Le choix des musiques de cette année s’est notamment porté sur Le Beau Danube bleu, de Johann Strauss, Les Quatre Saisons, de Vivaldi, ou l’Ave Maria de Schubert. Une stratégie qui en laisse encore quelques-uns songeurs selon les dires du site Yle News

À LIRE AUSSI

Image
plage
En France, des plages « recommandées » et d’autres « à éviter »
À l’approche des vacances d’été, du soleil et des baignades, l’association Eaux et Rivières de Bretagne (ERB) a dévoilé un classement pour le moins déroutant : celui d...
03 juin 2024 - 13:00
Société
Image
Everest
L’Everest secoué par une nouvelle polémique après de dangereux embouteillages
Ce sont deux alpinistes qui ont cette fois-ci trouvé la mort au sommet de l’Everest, au Népal. Depuis 30 ans, le nombre de candidats pour cette ascension mythique n’a ...
29 mai 2024 - 11:00
Société
Image
munitions
Tour d’horizon des décharges à munitions dans les fonds marins français
Après le passage des deux guerres mondiales, de nombreuses munitions inutilisées sont restées sur place. Ces dernières, chimiques ou conventionnelles (bombes ou grenad...
27 mai 2024 - 15:27
Société

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Blair
Tony Blair : de Bagdad à Davos, du caniche de Bush à un ersatz de Schwab
PORTRAIT CRACHE - Après avoir traîné son flair politique façon caniche de Bush sur les champs de bataille irakiens, Tony Blair, l'avocat devenu Premier ministre a su t...
15 juin 2024 - 10:45
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.